Considération globale pour un climat ambiant économe en énergie.

Amener de l’humidité dans de l’air sec, en utilisant beaucoup d’énergie ? Non merci !

Les pièces modernes sont très bien isolées. Les fenêtres sont étanches. Elles possèdent de bonnes évacuations de vapeur (fenêtre) dans les salles d’eau et la cuisine. Certaines sont même climatisées par des systèmes de ventilation. L’air devient très souvent sec lorsqu’on chauffe. Les frais de fonctionnement sont réduits par de nombreuses mesures, mais cela influence le bien-être. Il existe des possibilités d’amélioration qui ne nécessitent pas un grand investissement.

On demande fréquemment quel est le lieu idéal pour placer un humidificateur, ce qui nous a amené à faire certaines observations. La caractéristique physique de l’air qui est que l’air chaud est léger et monte et que l’air froid est lourd et descend nous occupera dans ce contexte. Ces mouvements autonomes de l’air influencent considérablement notre bien-être car ils absorbent et transportent également l’humidité vers les parties de la pièce que nous n’utilisons pas, les plafonds et le pignon. Les systèmes d’humidification modernes utilisent un grand nombre de processus physiques pour augmenter le degré d’efficacité et réduire les coûts en énergie.

Quelles sont les choses à ne pas faire dans le domaine de l’aménagement de l’espace dans le contexte cité ci-dessus ? Où l’énergie est-elle consommée ?

Les coûts en énergie augmentent et l’ergonomie est mise en œuvre à tout va. La cheminée est reléguée dans un coin et les escaliers décorent le centre de la maison.

Les escaliers ouverts sont des dispositifs d’évacuation de l’air chaud et de l’humidité. Ils transportent toutes les odeurs de la cuisine, alors qu’elle est équipée d’une hotte. La chaleur de la cheminée se disperse si vite qu’elle peut à peine se diffuser. Les systèmes d’humidification modernes amènent l’humidité en bas dans la pièce, ce qui augmente le degré d’efficacité, mais elle n’atteint pas les escaliers, elle est déviée.

Aménagement de l’espace 1 (les flèches indiquent la circulation de l’air)

Luftfeuchtigkeit in Wohnräumen mit Wasserverdunster - Necono AG

Problèmes dans la pièce ci-dessus : le lit est situé dans le domaine de circulation de l’air, la partie ouverte de l’escalier fait face au salon. Le couloir, l’escalier et la pièce sont une unité.

La chaleur et l’humidité qu’elle contient montent via le plafond et l’escalier jusqu’au point le plus élevé de la maison (pignon). Une partie sort par les portes et les fenêtres.

L’air chaud accumulé dans le pignon va refroidir. Lors de ce processus l’humidité va monter localement jusqu’à 100 %. Elle atteint cette valeur sur les objets les plus froids. Il s’agit essentiellement de points d’isolation et de ponts thermiques. L’isolation baisse en raison de l’accumulation d’humidité, la perte de chaleur augmente et les coûts de chauffage montent. C’est un cercle vicieux.

Notre bien-être dépend beaucoup de la stabilité de l’air. L’aménagement doit être réalisé de telle manière que les lieux où nous restons longtemps ne soient pas directement situés dans les domaines de circulation de l’air. Ils proviennent de parties du mur ou de fenêtres (endroits non étanches).

Amélioration:

Les parties de la pièce séparées sont idéales pour des groupes de coussins ou des places de couchage car elles ne sont pas situées dans les diagonales de portes et fenêtres ou fenêtres et parties du couloir (escaliers). Il faut fermer les portes, surtout en hiver.

Aménagement de l’espace 2 (les flèches indiquent la circulation de l’air

Luftfeuchtigkeit in Wohnräumen mit Wasserverdunster - Necono AG

Les mesures de constructions peuvent être les suivantes :

  • Une bonne isolation des fenêtres, portes, murs et sols. Si à l’intérieur, on peut à peine mesurer des différences de températures sur ces éléments, c’est que le renversement thermique de l’air est au point le plus faible. Les mesures suivantes perdent de leur importance.
  • Utiliser des escaliers avec des marches fermées.
  • Construire les escaliers de manière à ce que l’air ne puisse pas directement s’échapper dans l’escalier
  • Répartir l’ensemble de l’espace de vie en secteurs (portes coulissantes, rideaux).

Il est important d’avoir de l’air frais dans la maison. Les secteurs des pièces d’habitation peuvent être aérés sans grande perte énergie, mais une aération permanente est consommatrice d’énergie. Les appareils de ventilation doivent être réglés sur des intervalles d’aération (constructions Minergie).

Humidifier l’air est nécessaire lorsque l’humidité de l’air est inférieure à 40 %. Placez l’humidificateur là où il y a des zones de calme. Une nouvelle technique consiste à placer les humidificateurs au mur. Ils diffusent l’humidité vers le bas (voir image en haut à droite. L’humidité provenant de l’humidificateur entraîne la fumée du bâton d’encens vers le bas) de la pièce et ont ainsi un degré d’efficacité élevé. Ils ne prennent pas de place et sont faciles à entretenir et à manier. Ils s’adaptent automatiquement à la teneur en humidité de la pièce. Une humidité de l’air d’une humidité relative de 40% ­ 50% est ressentie comme idéale.

  • Uniquement humidifier là où cela est nécessaire (dans un air calme).
  • Utiliser des hygrostats pour le pilotage d’humidificateurs électriques.
  • Utiliser des appareils qui entraînent l’humidité de l’air vers le bas.